Kompani Frikar | Hallgrim Hansegård

Valdres | Norvège

La compagnie Frikar, installée à Aurdal près de Valdres, à 200km au nord d’Oslo, est dirigée par Hallgrim Hansegård.

Initialement formé dans le halling, une danse traditionnelle virtuose, Hallgrim s’y distingue en tant qu’un des danseurs les plus primés. Athlète de haut niveau, avec une formation audio-visuelle, ce touche-à-tout cherche à transgresser les frontières, tout en étant ancré dans une tradition et un terroir.

La danse est pour Hallgrim un langage universel. A partir de sa technique du folklore il développe des créationschorégraphiques (le trio GotoGuta), ou il se sert de ce langage afin de communiquer avec des artistes d’horizons très divers.

Ainsi, il crée des dialogues avec les danses contemporaine ou encore hiphop, il a vécu et travaillé avec des jeunes moines en Chine pour une approche aux arts martiaux (création 8).

Prochainement, il collaborera dans deux projets distincts avec une danseuse Flamenco et une danseuse indienne du Bharatanatyam et Kuchipudi. Maîtrisant sa technique à merveille, il lui est possible de créer de connections multiples, où l’universel se cristallise comme une évidence.

Le lien à la musique l’a emmené à collaborer avec des orchestres symphoniques, ou des solistes, comme dans le duo YR.

Sa formation à l’image lui donne tous les moyens pour développer la vidéo-danse, pour composer avec les éléments, et pour la réalisation de saisissants documentaires.

Ses collaborations intègrent l’art vocal, notamment le joik de la culture Saami. Cette expression autochtone, non-verbale, a pendant longtemps subi oppression et interdiction, notamment au cours de la christianisation des zones arctiques. Ce ban a également touché certaines formes de la danse traditionnelle norvégienne, et a valu à Hallgrim Hansegård, qui a vécu en Italie, d’être censuré par l’église catholique italienne.

Virtuose du corps, la danse se décline aussi à la verticalité, avec une recherche sur l’utilisation du gréage ou du bungee.

Frikar a su bâtir son renommé – et un centre de résidence et de création à Aurdal, implanté dans un village en pleine nature. Tout à l’image de l’imaginaire de Hallgrim, attaché aux éléments de la nature qu’il invite sur scène et qui sont la toile de fond de son art singulier.

Photo © Pål Laukli