Compagnie Vivons

Smaïl Kanouté

La Compagnie Vivons voit le jour en 2016 sous l’impulsion du danseur-chorégraphe-plasticien (choré-graphiste) Smaïl Kanouté. Dès le départ artiste associé au Centquatre – Paris, artiste en résidence à Mains d’Œuvres (Saint-Ouen, 93), puis artiste choisi pour intégrer la promotion 2018 de l’incubateur de chorégraphes de la Fabrique de la Danse (Paris), son travail est régulièrement programmé en Île-de-France.

Artiste talentueux et généreux, diplômé de l’ENSAD, Smail Kanouté brouille sans complexe les frontières entre danse et art graphique. Parce que choisir c’est renoncer, lui, a décidé de vivre sans concession ses passions… pour à travers son art, offrir au monde sa conception de la beauté, de la bonté et de l’humanité. Dans son processus créatif, tout part d’un motif : une forme, une ligne, une courbe, une couleur, une émotion, une énergie… auxquelles il donne vie à travers son corps.

Chorégraphier revient à créer un tableau de motifs mouvants dans l’espace. Danse et graphisme sont alors pour lui une manière de se raconter, de partager une partie de soi. La question des origines et de la quête d’identité, savoir d’où l’on vient pour mieux définir qui nous voulons devenir traverse sa démarche qui se nourrit des métissages artistiques et culturels.

Les projets de la Compagnie Vivons s’articulent autour de trois axes :

Les projets performatifs souvent issus de la rencontre avec un artiste, une esthétique, une thématique, et visant à créer une forme nouvelle mêlant design, danse et arts visuels.

Les pièces chorégraphiques, espace où Smail Kanouté peut pousser plus loin sa recherche formelle et développer un propos plus personnel.

La médiation artistique autour de son écriture protéiforme. Privilégiant l’expressivité du mouvement et le ressenti, l’univers de Smail Kanouté se décline aisément en ateliers d’expression artistique où chacun est encouragé à libérer sa créativité. Dès 2017, des actions de médiation sont ainsi menées en direction de collégiens et lycéens en partenariat avec le Centquatre-Paris, l’Institut des Cultures d’Islam, la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs (MPAA) et la Fabrique de la danse.

La création vidéo/vidéo-danse est un autre médium pour Smaïl Kanouté qui a crée en 2015 RACINE avec Kevin Gay (réalisateur) et Henri Coutant (Photographe), développant un impressionnant répertoire d’œuvres.

Actuellement, Smaïl Kanouté travaille sur un triptyque de vidéos-danse : New York – NEVER TWENTY ONE / Japon – YASUKE KURUSAN / Bénin – DANSES DU LAC NOKOUE, avec le soutien de la Maison Européenne de la Photographie et de la DGCA. La diffusion sera accompagnée de performances dansées.

Le volet Never Twenty One prend aussi la forme d’un trio chorégraphique, développé en hiver 2019/printemps 2020 aux Ateliers Médicis, où Smaïl Kanouté est artiste associé, et au Centquatre-Paris. C’est pour cette production que la compagnie Vivons a proposé une coopération à camin aktion qui consiste en une mise en réseau et la diffusion.

La première aura lieu les 30 et 31 mai 2020 dans le cadre des Rencontres Internationales de Bagnolet, avec une programmation aux Ateliers Médicis à Clichy-sous-Bois.

Photo © Ruben Mbengi